Les critères de choix d’une chemise de travail

Une chemise de travail ne se choisit pas n’importe comment, car elle doit assurer plusieurs fonctions en vue de maintenir la propreté de l’utilisateur tout au long de sa journée de travail.
Lorsqu’on travaille dans un restaurant, l’hygiène et la propreté doivent être de rigueur. Il est donc impératif de porter des tenues de travail impeccables qui assurent diverses fonctions. Aussi, la tendance est à la chemise blanche, laquelle répond à de nombreuses attentes. Toutefois, pour vous aider à faire le bon choix, voici quelques critères de sélection.

Le côté pratique

Travailler dans la restauration implique des conditions de travail spécifiques. Les professionnels doivent respecter les règles imposées par la maison à savoir l’hygiène et la propreté. N’oublions pas qu’on travaille avec des produits alimentaires où il est possible de se former des bactéries et sans nul doute la présence des tâches un peu partout sur le lieu de travail et sur ses vêtements. Ces tâches sont dans la plupart des cas difficiles, voire impossibles à nettoyer, qu’il convient donc de porter des tenues de travail irréprochable notamment une chemise blanche. Celle-ci procure de nombreux avantages et son côté pratique est d’autant plus renforcé par sa facilité d’enfilage et sa simplicité d’entretien.

Le côté fonctionnel

Lorsqu’on choisit une chemise professionnelle, il ne faut pas non plus négliger son côté fonctionnel. Autrement dit, une chemise blanche doit accomplir diverses fonctions à savoir l’anti-tâche. Elle utilise alors une technologie de textile assez différente pouvant faire repousser les huiles et les bactéries de la fibre du coton. D’autre part, elle doit également avoir un pouvoir anti-odeur même en cas de présence de bouffée de chaleur dans le lieu de travail. En réalité, il existe des bactéries qui sont responsables de ces odeurs et la chemise blanche permet alors de les faire sortir de la fibre du coton. En fin, son côté fonctionnel s’explique également par son faible pouvoir d’absorption de liquide spécifique comme le vin, le café ou les sauces. Ces derniers vont tout simplement se glisser tout au long du tissu.

De l’aisance lors du portage

Les métiers de la restauration exigent de la rapidité et donc une grande liberté de mouvement. Si la chemise blanche qu’on porte génère de nombreuses gênes et lourd à porter également, on ne peut travailler dans la meilleure condition. Ainsi, il est indispensable de se procurer d’une chemise juste à sa taille et qui offre une grande aisance lors de son portage. Par ailleurs, si on tient à obtenir un modèle adapté à son environnement de travail, il est toujours conseillé de faire un saut sur les boutiques en ligne spécialisées. On s’assurera donc de trouver un bon rapport qualité/prix ainsi qu’une diversité de choix.

 

 

Quels travaux de rénovation entreprendre chez soi?

Faire du neuf avec de l’ancien en procédant aux travaux de rénovation chez soi permet de disposer constamment d’un intérieur confortable et tendance. Que les travaux concernent uniquement une partie de la maison, ou que la rénovation envisagée est complète, il convient de répertorier la liste des choses à faire et de les mettre dans un ordre précis pour faciliter leur exécution.

Les travaux de démolition et de remise en état

Pour changer la structure, pour agrandir l’espace d’une pièce, ou pour d’autres objectifs, le recours à la démolition d’un pan de mur est parfois nécessaire. Cela peut être la suppression des zones encombrantes, de cheminée, de cloisons, ou autres. Si la démolition fait partie des travaux à faire, elle doit être réalisée en premier lieu. La modification et la remise en état de la structure constituent les actions suivantes. Dans ce concept, il faut pareillement tenir compte des divers emplacements comme les accès aux futurs aménagements, les évacuations, les passages des gaines et les saignées.
Si le changement de l’apparence extérieure de la maison est aussi prévu, le ravalement de la façade doit être effectué.

La plomberie, le réseau électrique et de gaz

Ce trio, c’est-à-dire la plomberie en général, les matériels électriques ainsi que le réseau du gaz, est fortement sollicité au quotidien. Leur remplacement peut être nécessaire lorsqu’ils présentent de l’usure. Outre cela, l’aménagement envisagé peut requérir la mise en place de nouvelle infrastructure de plomberie, d’installation électrique ou de gaz. Les matériels imposants, comme les diverses tuyauteries, nécessitant un encastrement doivent être placés avant la remise en état complet, ou la finition.

Le calorifugeage

Que la réfection du réseau d’eau chaude a été planifiée ou non, l’isolation de la tuyauterie afférente s’impose. Le calorifugeage doit impérativement faire partie des travaux de rénovation à réaliser. Ce système présente plusieurs avantages considérables, comme l’évitement de la déperdition de la chaleur, et l’économie d’énergie qui favorise la réduction du montant de l’électricité. Par ailleurs, suivant le dispositif des Certificats d’Economies d’Energie, la réalisation des travaux de calorifugeage est subventionnée, donc les propriétaires n’ont pas besoin de débourser des sommes conséquentes pour le faire.

Les travaux d’isolation et de revêtement

L’isolation phonique et thermique peut être refaite si nécessaire.
La réfection des murs, des plafonds et du sol fait partie des incontournables lors de la rénovation d’une maison. L’idéal, avant de procéder à la peinture ou à la pose de revêtements, est de refaire entièrement la surface. Le décapage ou l’enlèvement des parties défaillantes commencent cette intervention. Puis il faut bien nettoyer cette partie pour appliquer l’enduit pour le plafond et le mur. Ce dernier peut être du ciment, du mortier ou du plâtre. Une fois que c’est fait, la finition consiste à poser les revêtements muraux, ou à faire la peinture. Concernant le sol, il convient de mettre la chape pour fixer le revêtement final (parquet, carrelage, ou autres).

Les principaux travaux à faire lors d’une rénovation sont ceux qui ont été énumérés ci-dessus. Leur réalisation doit s’effectuer suivant cet ordre. A chacun de l’adapter selon les réfections qu’il souhaite réaliser.

Sophie la girafe : dangereuse pour les enfants, le point

La marque Delacoste fête actuellement les 56 ans de Sophie la Girafe. Commercialiser depuis 1961, ce jouet fait partie des plus grandes réussites de la société. Jusqu’à présent, il a été produit en plus de 50 millions d’exemplaires. Il semble que les parents ont été plus que convaincus par la qualité de production de cet article et ses avantages. Cependant, depuis quelques années, l’entreprise fait face à des rumeurs qui ternissent sa réputation. Selon certaines recherches de l’UFC-que choisir, certains textes d’information ne tendent plus qu’à insister sur « sophie la girafe dangereuse ». Retour sur la véracité ou non des faits.

Le début de la polémique

En 2011, l’agence européenne des produits chimiques a classé le bisphémol A parmi les « substances préoccupantes ». En effet, selon les recherches, malgré que cette molécule et très souvent utilisé par les sociétés de productions, elle peut être néfaste pour la santé des hommes. Pour ce faire, il faudrait la mettre en contact avec les acides gastriques. La conséquence en serait le cancer.
Délacoste n’a pourtant pas nié la présence, même minime, du BPA dans sophie la girafe. Non pas que la molécule a été incorporée dans les ingrédients du jouet. Il s’est créé via la vulcanisation des sèves d’Hévéa. Et d’ailleurs, le taux d’exposition est minimum. Il n’est que de 0.94mg/kg, ce qui n’est pas suffisant pour développer un cancer pour les enfants qui en font usage.

Delacoste rassure les parents

Néanmoins, la société Delacoste tient à souligner que les parents n’ont pas à s’inquiéter sur les risques de Sophie la Girafe sur leur enfant. En premier lieu, les preuves qui doivent servir à détailler les éventuels inconvénients de ce jouet sur la santé des nourrissons n’existent pas. On ne parle que de soupçon, basé sur des recherches faites sur des animaux. Les deux organismes se ressemblent, mais ne sont pas pareils. Les conséquences de tel ou tel produit varient d’un cas à un autre.
En outre, selon certains professionnels, il faut être exposé à un taux 100 000 fois plus important pour présenter des risques réels de cancer. On peut donc toujours laisser nos petits jouer avec cet accessoire ludique, fait à 100 % de plastique naturel et 100 % de fabrication française sans problème.

Les liquides des cigarettes électroniques à la portée de tous

Saviez-vous que fumer des cigarettes électroniques est mille fois moins cher que les produits classiques?? En effet, il suffit d’acheter des liquides pour profiter de la même sensation. La vapeur est d’ailleurs aromatisée grâce à leurs parfums exceptionnels. Néanmoins, il est encore possible de faire plus d’économies en choisissant les produits moins chers sans pour autant négliger la qualité bien sûre. Il y a de quoi s’en réjouir, car l’achat sera très intéressant. En plus, les liquides ne coûteront que trois fois rien. Pour en bénéficier, il est préférable de comparer les meilleures offres sur le marché. Mais il ne faut surtout pas oublier de trouver des promotions.

Les meilleurs liquides à petit prix

Il est à noter que les liquides se déclinent en plusieurs formules avec des arômes différents. De ce fait, leur prix n’est par le même. En effet, si certains coûtent que 5 euros la pièce, d’autres sont plus chers allant de 15 à 20 euros. Face à ce tarif, la plupart des consommateurs souhaitent acheter les produits plus abordables afin de gérer en parcimonie leur budget. Actuellement, il est désormais possible de fumer des cigarettes avec e liquide pas cher . En effet, grâce aux promotions offertes par certains fabricants, la majorité des liquides sont à la portée de tous. De cette manière, les consommateurs peuvent tenter de vapoter de nouveaux arômes. Il faut rappeler que l’offre peut aller jusqu’à 20 % selon les produits à acheter. Et même si le prix est mille fois moins cher, la qualité des produits reste la même. Il s’agira toujours de liquides 100 % naturels fabriqués par les industries françaises. Comme d’habitude, la clientèle pourra choisir la quantité de nicotine qu’il souhaite ajouter dans sa cigarette.

Une panoplie de choix à faire

Afin de faire quelques économies, il est préférable de comparer le prix de chaque liquide. Généralement le tarif varie en fonction des arômes choisis par les consommateurs. Si le classique est plus abordable, ce n’est pas le cas des autres. Mais actuellement, il est possible de fumer une cigarette avec une vapeur gourmande. Cette dernière est même disponible à partir de 5 euros. En plus, certains liquides jugés plus chers sont devenus accessible comme le butter pecan ou encore le spotted dick and custard. Ce n’est pas tout, les fabricants proposent aussi des produits plus intéressants. Il s’agit par exemple de ceux qui sont parfumés de menthe avec plusieurs variétés. Par ailleurs, les amateurs de fruit seront également contents, car il existe des liquides avec des arômes différents. Le prix ne dépasse pas les 12 euros. Il est d’ailleurs possible de se procurer d’un produit au goût exotique, parce qu’il suffit d’avoir 8 à 10 euros pour le vaporiser. De cette manière, la clientèle pourra fumer une cigarette parfumée de litchi et de myrtille.

Rester informée tout en passant de bons moments

Mettre au monde des enfants est certainement la plus belle chose qui puisse exister. Les parents qui ont cette chance remplissent leurs cœurs de joie rien qu’avec le premier sourire, le premier mot et le premier jour où bébé enchaîne deux pas l’un après l’autre.

Mais si c’est un bonheur de chaque instant, c’est aussi des moments de doute, de stress, d’angoisse, de fatigue, d’incompréhension et souvent, de remise en question. Dans ces moments là, savoir que d’autres mamans sont dans le même cas rassure énormément et permet de regagner sa confiance en soi.

C’est dans ce but que le blog http://www.papamamanplus.be a été créé : donner de bonnes idées aux mamans pour élever leurs enfants du mieux qu’elles le peuvent, les déculpabiliser de certains gestes qu’elles peuvent avoir ou encore partager de bonnes expériences entre mamans, le tout avec le sourire, la joie et la bonne humeur.

Ici, pas de commentaires blessants d’injures ou de paroles déplacées : chaque maman respecte les autres, et chaque méthode éducative est une source d’inspiration pour explorer d’autres pistes inconnues.

Les échanges se créent et les dialogues se transforment souvent en amitié. Papa Maman Plus (bébé) est un blog où il fait bon surfer et communiquer. Ses articles bien écrits et ses sujets intéressants permettent à toutes et tous de passer de bons moments en ligne.

Enfin, n’oubliez pas que les conversions autour des enfants se poursuivent sur les réseaux sociaux grâce au partage des articles : un bon moyen de s’informer ou de partager avec vos amis ce qui vous tient à cœur.

Qu’est-ce qu’une arnaque dans l’assurance ?

Les assureurs doivent parfois longuement se justifier dans l’utilisation des mensualités versées par les clients. Et pour cause, même dans le cas où on n’a pas été victime d’un problème de plomberie, que l’on n’a pas eu à changer son système de chauffage, les versements ne s’arrêtent pas et ne diminuent pas au risque de ne pas être couvert dans un avenir proche.

Cette situation emmène les particuliers à penser que les contrats d’assurance ne sont que des arnaques. Mais est-ce vraiment la vérité ? Qu’est-ce qu’une arnaque dans l’assurance : telle est la question.

L’assurance : une entre aides mutuelles

Avant de juger, il est de mise de comprendre en amont le fonctionnement d’un contrat d’assurance. En effet, il ne s’agit en aucun cas d’une arnaque. Ce serait plutôt une entre aides mutuelle et forcée entre des particuliers qui n’ont qu’un seul point en commun : leur assurance habitation.

Pour être plus claires, les mensualités que l’on verse dans le cadre d’une assurance habitation sont utilisées pour la couverture d’une autre personne qui en a besoin. Ce dernier sera aussi obligé de payer pour la prise en charge des autres et ainsi de suite.

Les véritables arnaques dans un contrat d’assurance sont

Néanmoins, il existe de véritables arnaques dans certains contrats d’assurance. Tel est le cas par exemple du non-respect des délais de rétractation de 14 jours. Il s’agit d’une obligation imputée à tous les assureurs afin d’assurer la sécurité des consommateurs face à certains abus.

Le refus de payement, simple et net, et ce, sans aucun justificatif de la part de l’assureur peut aussi être considéré comme une arnaque. Mais attention, il faut tout de même respecter certaines conditions pour être couverte. Si tel n’est pas le cas, porter plainte pour arnaque ne sera qu’une perte de temps.

Connaître son contrat sur le bout des doigts, c’est facile avec DMA

On parle souvent de la nécessité de maîtriser le contenu de son contrat d’assurance. Or, ce ne sont pas toutes les mutuelles qui facilitent cette compréhension de ce document. À cause des termes juridiques et techniques dont les assureurs usent dans ce type de procédure.

Les particuliers ont du mal à assimiler pleinement leurs enjeux. Cependant, en allant sur dma-contrat.org il est possible de connaître de manière claire et concise tout le fonctionnement de son assurance. Une opportunité que la DMA assurance confère à ses clients afin d’éviter toute accusation d’arnaque.

Une procédure sans équivoque

L’ambiguïté des termes techniques dans le jargon de l’assurance reste la principale source de discorde. La DMA assurance dispose effectivement d’un service qui accompagne les clients dans les démarches administratives. Leurs agents prennent alors les disponibilités nécessaires pour fournir toutes les explications à l’assuré. Le fait de souscrire à une assurance habitation auprès de la DMA devient ainsi plus aisé. Les modes de paiement des primes et cotisation sont clairement expliquées dans le contrat.

Car la dimension financière et budgétaire reste le point le plus sensible dans un contrat d’assurance. La majeure partie des clients n’arrive pas à cerner le déroulement des frais administratifs et des autres charges y afférentes. Et en ce qui concerne la prise en charge, le flou persiste si l’agent responsable ne fournit guère les explications attitrées.

C’est alors toute la procédure allant du choix de l’offre à la signature du contrat qui joue en la faveur de la compréhension du contrat. Si l’assuré bénéficie d’un bon accompagnateur et d’une qualité de service hors pair. Il ne doit y avoir aucun obstacle à la maîtrise des grandes lignes et des enjeux d’un contrat d’assurance.

Des points que la DMA se charge de prioriser pour fournir un service satisfaisant. Donc une assurance habitat à la hauteur des attentes de la masse publique.

Comment trouver la bonne déco pour son appart ?

L’aménagement de son intérieur n’est pas une chose à prendre à la légère. Il en va du confort des lieux, mais aussi de la fonctionnalité de la maison.

Il n’est pas non plus question d’engager obligatoirement un professionnel de l’architecture d’intérieur. Quelques blogs peuvent donner des conseils sur comment trouver la bonne déco pour son appart. Le Point.

Prendre en compte la taille de la résidence

Pour choisir la bonne décoration pour son appart, il faut commencer par prendre en compte la taille de la résidence. Les meubles et les accessoires en tout genre ne doivent pas occuper plus de 75 % de la surface habitable. C’est un moyen d’assurer la fonctionnalité de son intérieur.

Sur la toile, on n’a que l’embarras du choix en termes d’articles d’ameublement de toute la taille. S’adaptant à n’importe quel budget, ces derniers se prêtent à un style vintage ou moderne, classique ou original. A chacun ses envies.

La règle de 2 sur 3 : kesako

En matière de déco d’intérieur, il est une règle que le commun des mortels ne doit pas oublier. Il s’agit de celle de 2 sur 3. Quand il sera question de refaire les moulures de la maison, il est obligatoire d’avoir 2 couleurs neutres et une teinte plus vive.

C’est une technique utilisant l’illusion d’optique pour faire paraître les pièces plus grandes, mais pas seulement. Le but est aussi d’avoir un peu d’originalité afin de ne pas se lasser rapidement de la décoration. Sans compter qu’une couleur vive peut remonter le moral au quotidien.

Les huiles essentielles : sont-elles réellement efficaces ?

Les huiles essentielles, qu’est-ce que c’est exactement ?

Les huiles essentielles sont très réputées en France de nos jours, et très appréciées. Dotées de vertus apaisantes, elles sont très efficaces pour apaiser les maux quotidiens. Leur appellation est tout de même trompeuse, puisqu’elles ne contiennent pas de corps gras, et il serait donc plus juste de parler, d’essence végétale.

C’est un liquide composé de composants aromatiques d’une plante, obtenu par la distillation à vapeur d’eau. Chaque huile est composée d’une ou plusieurs molécules biochimiques spécifiques, et la composition est analysée précisément pour déterminer sa « fiche technique ». Ainsi, grâce à cette dernière, tous les thérapeutes connaissent parfaitement chaque huile essentielle.

Sont-elles réellement efficaces ?

Lorsqu’on débute dans l’aventure des huiles essentielles, la première question qu’on se pose est celle-ci : sont-elles réellement efficaces ? Eh bien oui, leur efficacité est indéniable.

Pour preuve, des études ont démontré que, par exemple, l’huile essentielle de thym est capable de détruire la bactérie du staphylocoque, et ce, en moins d’une heure. De plus, l’huile essentielle de Tea Tree viendrait à bout de nombreuses bactéries, notamment en milieu hospitalier. Certains professionnels vont même jusqu’à affirmer que les huiles essentielles pourraient représenter une réelle alternative aux médicaments traditionnels.

Si vous n’avez jamais essayé les huiles essentielles, il est grand temps de vous lancer dans cette aventure. En effet, si vous souhaitez apaiser certains maux quotidiens, c’est la solution idéale. Nous espérons avoir pu vous renseigner comme il se doit ! À très bientôt !

Comment préparer la naissance de bébé et anticiper sa venue

Dernière ligne droite avant l’accouchement

Et voilà : votre dernier mois de grossesse est entamé et vous vous apprêtez à voir (enfin) naître votre petit bout’chou ! Cela a pris du temps, cela a du être parfois contraignant ou fatiguant mais aussi très gratifiant, joyeux, excitant et jouissif d’avoir porté ce fœtus toutes ces semaines !

Lors du 9ème mois de grossesse, la hâte et l’envie de voir le visage de votre petit ange doit certainement vous submerger. Mais attention à ne pas oublier de préparer votre valise !

Il n’est pas rare en effet que bébé décide de pointer le bout de son nez avant la date d’accouchement prévue par les spécialistes et si cela vous arrive et que votre valise n’est pas prête : bonjour l’angoisse !

Le stress se mêlera alors à la douleur, et, sans pouvoir faire un pas de plus, vous risquez de devoir penser à beaucoup de choses sans pouvoir y arriver physiquement !

Vous sentir bien pendant et après l’accouchement

De bons reflexes sont essentiels pour éviter le stress le jour J : tâchez d’avoir votre valise dans le coffre de votre voiture (ou au moins sur le perron) ; de maintenir une dose suffisante d’essence dans votre réservoir ; d’avoir à portée de main le numéro de téléphone de la personne qui est censée vous conduire à l’hôpital ; et enfin, d’avoir tous vos papiers à jour dans une pochette prête à partir avec vous en salle d’accouchement.

Enfin, pour vous éviter le stress post partum, préparez-vous au mieux à l’arrivée de votre enfant : chambre, doudou, tire-lait, biberons, poussette… Le matériel mis en place pourra vous aider à vous sentir mieux après la naissance de bébé.

Vous trouverez de bons conseils sur http://www.bebekid.fr.