Qu’est-ce qu’une arnaque dans l’assurance ?

Les assureurs doivent parfois longuement se justifier dans l’utilisation des mensualités versées par les clients. Et pour cause, même dans le cas où on n’a pas été victime d’un problème de plomberie, que l’on n’a pas eu à changer son système de chauffage, les versements ne s’arrêtent pas et ne diminuent pas au risque de ne pas être couvert dans un avenir proche.

Cette situation emmène les particuliers à penser que les contrats d’assurance ne sont que des arnaques. Mais est-ce vraiment la vérité ? Qu’est-ce qu’une arnaque dans l’assurance : telle est la question.

L’assurance : une entre aides mutuelles

Avant de juger, il est de mise de comprendre en amont le fonctionnement d’un contrat d’assurance. En effet, il ne s’agit en aucun cas d’une arnaque. Ce serait plutôt une entre aides mutuelle et forcée entre des particuliers qui n’ont qu’un seul point en commun : leur assurance habitation.

Pour être plus claires, les mensualités que l’on verse dans le cadre d’une assurance habitation sont utilisées pour la couverture d’une autre personne qui en a besoin. Ce dernier sera aussi obligé de payer pour la prise en charge des autres et ainsi de suite.

Les véritables arnaques dans un contrat d’assurance sont

Néanmoins, il existe de véritables arnaques dans certains contrats d’assurance. Tel est le cas par exemple du non-respect des délais de rétractation de 14 jours. Il s’agit d’une obligation imputée à tous les assureurs afin d’assurer la sécurité des consommateurs face à certains abus.

Le refus de payement, simple et net, et ce, sans aucun justificatif de la part de l’assureur peut aussi être considéré comme une arnaque. Mais attention, il faut tout de même respecter certaines conditions pour être couverte. Si tel n’est pas le cas, porter plainte pour arnaque ne sera qu’une perte de temps.