Trop d’efforts tuent l’effort !

Après ces moments passés en famille, et parfois un par obligation, je finis par me dire que faire des efforts pour les autres est une erreur. Si moi je fais des sacrifices ou des bonnes manières, pour faire en sorte que les retrouvailles familiales soient les moins pesantes possible… Mais à quoi bon, puisque finalement quand tu ne dis rien, les autres croient qu’ils peuvent se lâcher sur toi…

Si moi j’ai su me taire, ces jours de fête m’ont rappelé combien les autres avaient la langue bien pendue pour mettre le doigt sur les erreurs des autres. La question est pourquoi devrais- je me taire quand les autres l’ont grande ouverte ? Cette année, la coupe est pleine, et j’ai décidé de faire comme tout le monde, passer mes nerfs et dire les choses qu’elles vexent ou non !

Trop-d’efforts-tuent-l’effort

Notre cerveau est sélectif

Quand ce sont les erreurs des autres sur lequel il faut mettre le doigt, pas de problème, tout le monde à un avis et une idée bien arrêté. Quand c’est à soi même que les critiques s’adressent, nous ne nous voyons pas du tout les choses comme ça. D’ailleurs notre esprit, ne voit concrètement que ce que les autres ne font pas comme il se doit, nous nous avons toujours une bonne excuse à nous fournir à nous-mêmes.

Moi j’ai tendance à garder pour moi les constations désobligeantes, mais en voyant comme on ne se prive pas pour me les faire à moi, dorénavant j’en ferais de même et celui qui n’est pas content aura qua faire la gueule… et puis c’est tout ! Je ne m’encombrerai plus pour cette nouvelle année de complaisance pour les autres ! Plus aucun efforts !