Les GPS

Comme tout le monde ou presque j’ai un GPS. En fait je ne pose plus aucune question, lorsqu’on me dit tu viens ? Oui, sans aucun problème, donne-moi ton adresse exacte et je la mets dans le GPS et il va m’y emmener. Effectivement huit fois sur dix c’est le cas. Mais dans les deux fois restantes le début des problèmes commencent. Et oui, quand ton GPS tombe en panne, c’est au milieu de nulle part, entre un champ et une forêt…

Il te refait un calcul permanent de ton itinéraire, sans jamais arriver à se stabiliser. « Calcul en cours » Et moi je tourne en rond !! Pour que rien en soi laissé au hasard, tu es bien sur dans une zone où même ton portable ne capte pas !! Sinon c’est trop facile.

Les GPS

Je l’adore et je le déteste

Il y a des jours où je me demande comment on faisait avant sans le GPS, et il y en a d’autre où je le maudis… Avant, nous étions obligés de demander un minimum d’informations et de points de repère pour trouver. Nous avions tendances à aller voir sur une carte ou grosso modo cela se situait. Maintenant c’est une confiance aveugle dans le GPS et des heures à chercher si celui-ci ne trouve pas !

Je le mets pourtant régulièrement à jour, mais il y a toujours une nouvelle route, qu’il ne connaît pas ou une zone où lui seul c’est pourquoi le satellite est en recherche de signal ?? Bref, mon GPS et moi sommes un peu en froid…