La violence et ses conséquences

Je me suis souvenu, des quelques bagarres de collège que j’ai eu à affronter. Quand on est plus jeune on ne pense pas forcément à l’impact de nos agissements, donc la plupart du temps, on se battait sans se retenir. Mais si on y regarde d’un peu plus près, j’ai déjà eu l’intelligence d’esquiver plusieurs bagarres grâce au bluff, il suffit de trouver le bon angle pour retourner la situation à votre avantage.

À cet âge-là tous ce qui à de l’importance c’est « la classe » devant les autres, ce qui nous pousse souvent à faire beaucoup de choses stupides et immatures. En bref se battre n’est pas toujours la meilleure solution, mais parfois il n’y a que cette solution qui s’offre à vous… car tout le monde est différent. Et nous ne sommes pas tous dans une dynamique de dialogue et de paix.

La-violence-et-ses-conséquences

Quelques observations personnelles

Si je peux vous donner quelques conseils, le premier et tous simplement de ne pas vous laisser faire si on vous frappe… battez-vous, il ne faut pas laisser les autres pensez que vous êtes faible. Le deuxième est de ne jamais frapper le premier, car les adultes qui vous surveillent chercheront toujours celui qui a commencé, si vous êtes dans le cadre d’un établissement privé, ne vous battez surtout pas !

Le bluff reste votre meilleur ami, par exemple : un individu veut vous frapper, vous lui faites savoir que vous ne voulez pas avoir recours à la violence, alors il vous traite de faible et de peureux… Dite lui que vous ne vous battrez pas car vous voulez finir votre vie mieux que lui ! Ou tous simplement vous pouvez aller voir quelqu’un de capable de vous aider. Voilà se battre n’est jamais une solution et ne pas se soumettre à la volonté d’un autre est aussi un signe d’une grande force intérieure.