Accueil Lifestyle - Mode Look hipster : comment s'y approcher ?

Look hipster : comment s'y approcher ?

Look hipster : comment s'y approcher ?

Le hipster est une sous-culture contemporaine basée sur des airs rétro. Et comme toutes les sous-cultures, il est directement lié à des concepts alternatifs. Des concepts qui ne suivent pas les courants de la tendance actuelle. Voici quelques points essentiels abordés en ce qui concerne ce style vestimentaire et ce mode de vie.

Comment s'habille un hipster ?

Le vintage est l’une des clés permettant d’apprivoiser le style hipster. En effet, ce style vestimentaire homme tient à s’éloigner de toute tendance populaire (t-shirt imprimé, chemise à motifs, chaussures vintage, jean skinny, lunettes à grosse monture…). Et ce, sans pour autant se dénaturer. Car le but du style hipster est bien évidemment l’identité par l’originalité. Le style hipster homme adopte un code vestimentaire assez extravagant (t-shirt imprimé, chemise à motifs, chaussures vintage, jean skinny, lunettes à grosse monture…). On le reconnaît souvent avec la présence d’un sac en jute. Il met souvent en avant un look particulièrement inhabituel. On peut par exemple parler de plusieurs couches de vêtements avec une touche vintage et moderne. La mode hipster s’intéresse également aux vieux accessoires comme les fédoras, les hauts imprimés de différents motifs, et les vieilles lunettes. On n’oubliera pas non plus les pantalons skinny qui sont très typiques de ce style homme. Les foulards, les cravattes et les nœuds sont aussi des accessoires qui se prêtent au quotidien d’un hipster.

Quel est le lifestyle d'un hipster ?

Le style hipster implique bien plus que l'apparence externe (t-shirt imprimé, chemise à motifs, chaussures vintage, jean skinny, lunettes à grosse monture…). Cette tendance exige beaucoup de puissance d'imagination de ses adeptes. Et surtout concernant le style de vie. Le look hipster doit toujours créer une tendance incomparable en combinant différents éléments. Que cela soit un vieux manteau, le pull d’un parent, ou des bijoux qui datent. En effet, le hipster ne fait ses courses dans aucun des grands magasins et boutiques de mode. Il est plutôt le genre à trouver ce qu’il lui faut dans les marchés aux puces et les brocantes (t-shirt imprimé, chemise à motifs, chaussures vintage, jean skinny, lunettes à grosse monture…). Au niveau de la mentalité, être un hipster c’est être apolitique et consumériste. Côté hobbies, la tendance hipster n’a pas de limites à l'extravagance. Quiconque veut être hipster doit avoir un goût musical et artistique exotique. Et cela, en optant par exemple pour des groupes inconnus. Ou encore en s’intéressant à des projets artistiques très atypiques. Cela prouve qu’un hipster n’éprouve pas un grand intérêt pour les artistes qui travaillent pour les grandes masses. Pour le hipster, plus c’est vieux, mieux c’est. Et les loisirs n’échappent pas à la règle. Par exemple, s’il aime jouer à des jeux vidéo, le hipster préférera de loin les vieilles consoles.

Qu'est-ce qui différencie un hipster ?

Barbes longues, soigneusement taillées, lunettes à grosse monture, vetements extravagants, tatouage hipster, mode de vie alternatif… Il y a plusieurs éléments esthétiques qui permettent de distinguer un homme hipster. Mais les aspects extérieurs (t-shirt imprimé, chemise à motifs, chaussures vintage, jean skinny, lunettes à grosse monture…) ne sont pas les seuls indices. D'une manière générale, on peut dire que son objectif c’est d'échapper au courant dominant. C'est-à-dire, éviter de faire ce que tout le monde fait.

C'est la raison pour laquelle il recherche des expressions différentes. D’où les préférences pour les vetements anciens, le look décalé, ou la passion pour le vélo en ville. Si la plupart des gens préfèrent fumer la cigarette, le hipster lui se contente d’une pipe. Il préfère également écouter les disques vinyles sur un tourne-disque plutôt qu’écouter de la musique avec des supports électroniques. Ce mode de vie en marge fait du hipster un acheteur et passionné de produits artisanaux. On le rencontre couramment dans les magasins d’art et d'antiquités, les librairies à l'ancienne et les marchés urbains.

Quelle est l’origine du style hipster ?

Le terme hipsters a été utilisé pour la première fois dans les annees 40. Et cela pour décrire une sous-culture particulière qui s'était développée en Amérique pendant ces annees. Un mouvement directement lié à la popularité de la musique jazz dans les annees 40. Au départ, les hipsters étaient de jeunes Américains blancs de la classe moyenne. Mais à la suite des évènements, ces hipsters ont embrassé la musique jazz et la culture qui l'accompagnait. Les musiciens de jazz étaient majoritairement afro-américains. Et ces jeunes blancs de la classe moyenne semblaient imiter le style de vie des musiciens qu'ils admiraient. C'est-à-dire, aux côtés de jeunes noirs urbains. Les clubs de jazz étaient l’endroit où ces groupes de hipsters allaient se socialiser durant ces annees. Cela a alors conduit à une fusion de races dans la culture hipsters. Au fil des ans, le mot hipster a pris un sens complètement différent. Le hipster des annees 40 recherchait des personnes qui lui ressemblaient. Mais aujourd’hui, une nouvelle génération de jeunes urbains a involontairement adopté le nom de sous-culture. Et le concept hipster d'aujourd'hui est moins axé sur la construction communautaire. Il se focalise plus sur l’image individuelle.

Le code vestimentaire pour une femme hipster

Le style hipster fille reprend en partie les bases essentielles chez la tenue homme. C'est-à-dire, le goût du vintage est les couches multiples de vetements. En plus des vetements, on ajoutera également plus d’accessoires sur la tenue. Les accessoires donneront du cachet à l’ensemble de la tenue. Mais ces accessoires sont aussi utiles pour apporter une touche personnelle au look. Par exemple, en optant pour des accessoires de style bijoux vintage, on pourra facilement donner plus d’originalité à notre tenue. Côté pantalon, au lieu des pantalons skinny, les femmes devront plutôt préférer les leggings. Les chapeaux et gros bonnets en laine sont également incontournables. Mais il y a aussi les vetements à carreaux qui font partie des éléments de base de la tenue. Les carreaux donnent plus de relief à l’ensemble du look. Les chemises à carreaux XXL sont les plus conseillées, et se marient très bien avec des leggings. Outre les chemises, d’autres accessoires comme un châle ou un foulard à carreaux conviennent également. Ou alors, on pourra aussi choisir parmi ces accessoires un chapeau en carreaux.

Quel est l’intérêt de la barbe ?

Avoir une longue barbe ne signifie pas forcément qu’on est un hipster. Et ce, même si notre apparence extérieure, avec cette hipster barbe, nous démontre le contraire. Comme on l’a susmentionné, être un hipster ne se limite pas qu’au côté esthétique. C’est tout un style de vie qu’on adopte. Il faut savoir que la barbe est apparue bien avant le style hipster. Mais le fait que les deux soient en relation vient du fait que ces 2 concepts se soient rencontrés. Et c’est ce qui a formé ce stéréotype. Dans ce contexte, la barbe hipster peut provenir de 2 théories. La première est que ce style de barbe a émergé dans les zones rurales américaines. Et particulièrement aux États-Unis. Le genre de barbe qu’on retrouve notamment auprès des montagnards et bûcherons qui en avaient besoin pour se protéger du froid. Ensuite, il y a la 2ème théorie qui justifie que la barbe hipster tenait son origine à Londres. Et particulièrement à l’époque victorienne, durant laquelle la barbe servait d’élément de distinction et de classe.

Vous aimerez aussi :